[IPSOS] 91% des adolescents accordent de l’importance à l’amour

18 octobre 2015
Dossiers : , ,
Les résultats de l’enquête Fondation Pfizer / Ipsos Santé « Bien dans sa tête, bien dans corps » réalisée auprès de 801 adolescents de 15 à 18 ans révèlent qu’à l’adolescence les relations filles-garçons sont empreintes de sentiments. Même lorsque les adolescents découvrent les plaisirs du corps, cela se fait en gardant le contrôle.

[Recherche clinique] Les antidepresseurs ont un impact négatif sur l’attachement amoureux

19 novembre 2014
Dossiers : , , , , ,
Source : Journal International de Médecine Depuis plusieurs années, l’usage des antidépresseurs (et en particulier celui des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, ISRS) a augmenté, au point qu’ils représentent désormais « l’un des types de médicaments les plus prescrits », rappellent les auteurs d’une étude réalisée à l’Université de Pise (Italie) sur
Lire la suite

[Cours] La rencontre amoureuse, la passion amoureuse, l’intimité sexuelle

22 novembre 2013
Dossiers : ,
Pr. Gerard RIBES - Cours du 22 novembre 2013 11h-13h. Au delà de l'attirance purement physique entre deux individus (CF Comment se choisissent les couples), il existe des paramètres sociaux extrêmement importants comme la proximité, la familiarité et la fréquence des interactions qui vont augmenter l'attirance. On va rencontrer de manière préférentielle des gens à proximité de chez soi, de son travail ou de son environnement. La proxémie est un concept inventé par un universitaire nommé Edward HALL...

[http://sante.planet.fr/a-la-une-couple-25-des-hommes-attachent-plus-dimportance-a-la-sexualite-quaux-sentiments.425303.2035] Un quart des hommes attache plus d’importance à la sexualité qu’aux sentiments

20 août 2013
Dossiers : , , ,
Source : http://sante.planet.fr/a-la-une-couple-25-des-hommes-attachent-plus-dimportance-a-la-sexualite-quaux-sentiments.425303.2035 Selon un sondage mené auprès de 3800 britanniques, 25% des hommes privilégieraient la sexualité aux sentiments dans leur relation de couple. Mieux (ou pire !), 1 homme sur 6 n'hésiterait pas à rompre avec une partenaire qui ne lui donne pas satisfaction sous la couette ! Concernant les femmes,10 % d'entre elles ont déclaré que si elles n’atteignaient pas l’orgasme avec leur partenaire, elles pourraient s'en séparer. Au global, 39% des sondés considèrent que l'absence de plaisir sexuel peut contribuer à une rupture. Heureusement 60% ont estimé être pleinement satisfaits de leur vie sexuelle. [...]