[Formation] Symposium : Les conséquences des infections à HPV sur la sexualité

9 juin 2019
Dossiers :
Transcription du Symposium des 12èmes Assises de sexologie & Santé Sexuelle, sous l’égide de la FF3S (Fédération Française de Sexologie et de Santé Sexuelle) et des Associations fondatrices : l’AIUS (Association Interdisciplinaire post-Universitaire de Sexologie) et la SFSC (Société Française de Sexologie Clinique). Partie 1 - Conséquences de l'infection à HPV chez la femme et chez l'homme. Partie 2 - Les conséquences des infections à HPV sur la sexualité. Partie 3 - HPV et cancers : du lien de causalité à la prévention par la vaccination

[Recherche clinique] Une étude écossaise confirme l’efficacité du vaccin HPV

27 avril 2019
Dossiers :
La vaccination de toutes les jeunes filles de 12-13 ans contre les virus HPV16 et 18 entraine une chute drastique de l’incidence des lésions de tous grades chez ces personnes à l’âge de 20 ans, et une baisse de 89% des lésions de haut grade. Ce résultat confirme l’efficacité du vaccin bivalent avec un bénéfice d’autant plus important que la vaccination est précoce.

[Recherche clinique] MICI et troubles sexuels : une association à rechercher en pratique

25 avril 2019
Dossiers :
97% des femmes ayant reçu un diagnostic récent de maladie inflammatoire chronique des intestins (MICI) souffrirait de troubles sexuels persistant dans le temps. Ces résultats invitent à préconiser une prise en charge pluridisciplinaire afin d’améliorer la qualité de vie de ces femmes.

[International] Cancer du col de l’utérus : éradiquer la maladie grâce à la vaccination et au dépistage ?

11 mars 2019
Dossiers : , , , ,
Source : Le Parisien avec AFP Le Parisien note en effet que « selon les travaux d’un groupe de chercheurs publiés dans The Lancet Oncology, 13,5 millions de cas pourraient être évités dans les 50 ans à venir. […] En généralisant la vaccination et le dépistage, on peut même envisager de l’éradiquer d’ici à 40
Lire la suite

[Recommandations] Chlamydia trachomatis : pour un dépistage systématique

30 octobre 2018
Dossiers : ,
La HAS a revu la stratégie de dépistage de la chlamydiae génitale et recommande un dépistage systématique chez les femmes de 15 à 25 ans sexuellement actives