Voici le préservatif indéchirable

Publié le 23 juin 2016 dans la catégorie Actualités

Dossiers : ,
Publicité

Source : Le Parisien

La firme suédoise Lelo a présenté le 16 juin dernier une innovation, fruit de 7 ans de recherches : un préservatif d’une solidité telle que même la position la plus périlleuse du « Kama-sutra » n’en viendrait pas à bout, le Lelo Hex.


Le journal Le Parisien note que « le lancement se fera en présence de l’acteur américain Charlie Sheen. Un parrainage qui ne doit rien au hasard. Ce dernier a annoncé il y a un an sa séropositivité. Si la star s’est engagée dans la foulée dans une campagne de prévention, c’est que les comportements sexuels à risque ont augmenté dans le monde et que l’usage du préservatif est en baisse ».
Le Parisien précise qu’« après avoir abandonné l’idée d’un préservatif en graphène (matériau indes­truc­tible), car sa produc­tion coûtait trop cher, les cher­cheurs se sont concen­trés sur la structure même du latex. Le préservatif est ainsi constitué de 350 petits hexagones de ce matériau bien connu, clé de sa solidité. Il ne céde­rait qu’à la condi­tion de crever indi­vi­duel­le­ment chaque panneau hexagonal le consti­tuant, ce qui est quasiment impossible »

Une technologie inspirée des pneus de Formule 1

Filip Sedic, inventeur de ce « préservatif révolutionnaire », déclare qu’« il y a une raison pour que les nids d’abeille aient cette forme ou pour que les écailles de serpent ondulent de cette façon. C’est parce que les hexagones sont solides, symétriques, et s’articulent parfaitement en mosaïque. C’est une des formes le plus souvent retrouvée dans la nature lorsqu’il s’agit d’allier grande résistance et légèreté ».

Le quotidien ajoute qu’« une autre caractéristique de cette capote de compétition nous vient aussi… de la Formule 1. Sa texture s’est ainsi inspirée des travaux menés dans le secteur, lors de courses effectuées avec des pneus pluie sur sol mouillé. La firme s’enorgueillit donc de proposer un préservatif réduisant « les risques de dérapage » ou plus précisément de glissade ».

Le Parisien indique enfin que « ces préser­va­tifs Hex seront mis en vente le 1er septembre. Cette commercialisation s’accompagne d’un prix qui risque de laisser de côté l’une des cibles des campagnes de prévention, les jeunes. Soit 19,90 € la boîte de 12 préservatifs ».