Le « Viagra féminin » aurait plus d’effets indésirables que d’avantages

Publié le 12 mars 2016 dans la catégorie Revue de la littérature

Dossiers : , ,
Publicité

Source : Univadis

La pilule de la libido féminine, Addyi®, également connue sous le nom de « Viagra rose », dont la commercialisation aux États-Unis a été approuvée l’automne dernier, produit surtout des effets secondaires alors que l’effet principal se solde par un échec. C’est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs néerlandais et belges, publiée dans la revue « JAMA Internal Medicine » 1.

Les scientifiques du Centre médical de l’Université Erasmus de Rotterdam et l’Université libre de Bruxelles ont analysé les résultats de cinq études publiées, et trois études inédites, portant sur un total de 5 914 participants. Contrairement au Viagra destiné aux hommes, le principe actif d’Addyi, la flibansérine, n’a aucun effet organique, mais agit plutôt sur des mécanismes psychologiques et doit être pris au quotidien.

Les résultats ont montré que l’intérêt du médicament était marginal : en moyenne, sa prise donnait lieu à une seule expérience sexuelle satisfaisante supplémentaire dans un délai de deux mois. « Ces observations laissent penser que les avantages du traitement par la flibansérine sont marginaux » écrivent les auteurs. Au contraire, les femmes ont présenté des effets indésirables légers, comme de la somnolence, des nausées et de la fatigue.

Les chercheurs ont donc exhorté à la réalisation d’autres études sur le médicament. En outre, les cliniciens ne doivent envisager de prescrire la pilule de la libido que dans le cadre d’un traitement, comprenant également une psychothérapie, par exemple.

Notes:

  1. Jaspers L, Feys F, Bramer WM, Franco OH, Leusink P, Laan EM. Efficacy and safety of flibanserin for the treatment of hypoactive sexual desire disorder in women: A systematic review and meta-analysis. JAMA Intern Med [Internet]. 29 févr 2016 [cité 11 mars 2016]; Disponible sur: http://dx.doi.org/10.1001/jamainternmed.2015.8565