Spedra, au plus près de la physiologie normale

Publié le 11 avril 2014 dans la catégorie Actualités

Dossiers : ,
Publicité

Source : Legeneraliste.fr

 

Nouvel arrivé dans la famille des IPDE5, l’avanafil (Spedra®) est caractérisé par son action rapide et prolongée et par sa forte affinité pour sa cible, la phosphodiestérase 5.

 

Depuis 1998, date de la mise sur la marché du sildénafil – premier inihibiteur de la phosphodiestérase de type 5 –, suivi du vardénafil et du tadanafil, la prise en charge de la dysfonction érectile n’ a cessé de progresser.

Le dernier-né de cette classe thérapeutique, l’avanafil (Spedra®) des laboratoires Ménarini, s’inscrit dans cette progression significative puisqu’il est efficace en moins de 15 minutes, durée habituelle des préliminaires pour la majorité des Français. Une rapidité d’action qui favorise la spontanéité des relations sexuelles et contourne l’écueil de la programmation des relations, incontournable avec les autres IPDE5.

Par ailleurs, l’action de Spedra® se prolonge au-delà 6 heures, ce qui permet aux couples de profiter de leur intimité en toute quiétude. Aussi, la très forte sélectivité de cette molécule vis-à-vis de la phosphodiestérase de type 5 (il en existe 11 au total) lui permet une efficacité importante avec 80% d’érections satisfaisantes. Et cette affinité propre à l’avanafil détermine un profil de tolérance favorable avec moins d’effets indésirables comme l’a démontré le programme de développement clinique REVIVE (Research EValuation on InVestigational medication for Erectile dysfunction).

Spedra® est recommandé pour traiter la dysfonction sexuelle de l’homme adulte. « Comme pour tous les IPDE5, une stimulation sexuelle est requise pour que la molécule soit efficace », explique le Pr François Giuliano (Garches). La dose recommandée est de 100 mg, à prendre selon les besoins, environ 30 mn avant l’activité sexuelle. Selon l’efficacité et la tolérance individuelle, la dose peut être augmentée jusqu’à 200 mg au maximum ou diminuée à 50 mg.

La fréquence maximale de prise du médicament recommandée est d’une fois par jour. Chez les hommes adultes souffrant de dysfonction érectile légère à modérée, Spedra® permettrait d’augmenter le pourcentage de tentatives réussies de rapports sexuels d’environ 13 % avant traitement à environ 57 % après.

L’efficacité a aussi été prouvée chez des hommes diabétiques et chez des hommes après prostatectomie radicale. Les effets indésirables les plus fréquents sont les céphalées, les bouffées vasomotrices et la congestion nasale. Les données d’utilisation en vie réelle permettront de confirmer ces informations.

Délivré en pharmacie sur prescription médicale, ce médicament n’est pas remboursé. Le prix de vente du comprimé de 100 mg est estimé à 6 euros.

D’après une conférence de presse organisé par le laboratoire Ménarini, avec les interventions du Dr Philippe Brénot (université Paris-Descartes) et du Pr François Giuliano (hôpital Raymond-Poincaré, Garches).
Dr Linda Sitruk