Regarder un film porno à deux, une nouvelle façon de pimenter la vie sexuelle du couple

Publié le 27 juin 2014 dans la catégorie Sondages

Dossiers : , ,
Publicité

Source : LCI

64% des femmes assument regarder des films X, contre 55% des hommes. C’est l’un des résultats surprenants d’un sondage réalisé par l’Ifop qui atteste que visionner des films pornographique dans un couple n’est plus un tabou en France.

La pornographie ne constitue plus un tabou dans les couples français. L’Ifop a voulu comparer les pratiques des Français à celles des Américains et publie ce lundi son sondage 1 : « La pornographie dans le couple : la fin d’un tabou ? ». D’après l’institut, 55% des Français ont déjà regardé un film pornographique en couple, contre 53% des Américains, et 69% des personnes en couple se déclarent prêtes à regarder un film X si leur partenaire le leur demandait.

Et le sondage va même plus loin : désormais, la pornographie est directement intégrée dans le répertoire sexuel des Français. 43% des Français interrogés ont ainsi déclaré avoir déjà eu un rapport sexuel devant ce type de films et 47% avoir déjà essayé de reproduire des scènes vues dans ces films.

Les femmes assument davantage que les hommes

Et regarder des films X devient de moins en moins tabou. Ainsi, 58% des Français assurent que leur conjoint est au courant qu’ils en regardent. D’ailleurs, à ce sujet, les femmes sont plus transparentes que les hommes. 64% des femmes assument cette pratique, contre 55% des hommes. L’enquête révèle aussi que les femmes ont tendance à sous-estimer la consommation de pornographie de leur compagnon : seules 5% des femmes interrogées déclarent que leur partenaire visionne un film X au moins une fois par semaine. En réalité, ils sont 17% à le faire et 2% pour les femmes.

Visionner des films X ne constitue pas non plus d’une source de tensions dans les couples : 77% des adeptes de ce genre de films déclarent que cette pratique ne constitue pas un problème pour leur partenaire. Seuls 12% d’entre eux se sont vus demander d’arrêter de le faire. Enfin, le sondage prévient tout de même que l’addiction aux films pornographiques n’est pas marginale. 40% des hommes et 30% des femmes ont admis avoir déjà eu plus envie de regarder un film X que de faire l’amour à leur partenaire. Tel était le sujet de film Don Jon, sorti en salle en décembre 2013 (voir la bande-annonce ci-dessus).

La consommation de films pornos « peut aussi prendre sens dans le cadre d’une relation conjugale » conclut l’Ifop. Elle devient une pratique « parmi d’autres de pimenter la vie sexuelle du couple ». En comparant les résultats français aux études américaines, l’Ifop assure que la pornographie devrait attirer de plus en plus d’adeptes.

 

Notes:

  1. Etude réalisée auprès d’un échantillon de 1050 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Sondage réalisé par Internet, du 19 au 21 mai 2014.