Penser au sexe améliorerait la mémoire

Publié le 1 mai 2015 dans la catégorie Actualités

Dossiers : ,
Publicité

Source : Medisite, Dailymail

 

Selon un spécialiste de la mémoire, avoir des pensées indécentes aideraient notre cerveau à apprendre et se souvenir.

Pour Ed Cooke, spécialiste de la mémoire interrogé par le Dailymail, il ne faut pas réprimer ses pensées indécentes. Elles aiguisent notre cerveau et nous aide à faire remonter nos souvenirs à la surface. « Les pensées sexuelles sont plus marquantes que les autres et attirent plus notre attention », explique Ed Cooke. « Peu importe ce que l’on fait à ce moment-là, cela deviendra un fait marquant dont on se souviendra plus facilement car il sera lié à cette pensée sexuelle », ajoute-t-il.

Penser à une image sexuelle pour se souvenir d’un mot

Ce diplômé de psychologie, raconte l’histoire d’un avocat anglais qui s’est servi de cette technique pour se rappeler d’évoquer des témoignages clés au cours de sa prochaine plaidoirie. « Pour marquer sa mémoire, il pensait à des testicules, car en latin ce mot ce prononce « testiculi » qui se rapproche du mot anglais « testimony » (« témoignage » en français). » Une image bien plus marquante qu’un simple mot.