[Livre] Le Nouveau Rapport Hite

Publié le 31 mars 2016 dans la catégorie Livres

Publicité

En 1975, la parution du “Rapport Hite” sur la sexualité féminine fit l’effet d’une bombe. On pensait alors, féministes en tête, qu’il allait bouleverser les relations hommes-femmes. Il abordait un sujet tabou jusqu’alors : celui de l’importance du clitoris, élément essentiel du plaisir féminin. Or, le “Nouveau Rapport” apporte la preuve que les choses n’ont pas vraiment bougé.

Le Nouveau Rapport Hite

Grâce à une enquête menée auprès de milliers de femmes, Shere Hite établit un panorama sans précédent de la sexualité féminine. Quels sont les fantasmes des femmes ? Comment parviennent-elles à l’orgasme ? Devenu ouvrage de référence en la matière, Le rapport Hite s’est vendu à près de 35 millions d’exemplaires dans le monde.

Un regard révolutionnaire des femmes, libéré des diktats de la société. Même si le sexe est aujourd’hui largement mis en image, les médias véhiculent des clichés dans lesquels les femmes ont bien du mal à se reconnaître.

Les femmes ont encore du mal à comprendre leurs propres besoins sexuels, et encore plus à les réclamer à leurs partenaires…
Certes, aujourd’hui, les hommes sont plus au fait de la sexualité féminine. Ainsi ont-ils tous entendu parler du clitoris. Pourtant, selon les milliers de témoignages réunis par Shere Hite, bien peu en comprennent l’importance dans l’orgasme féminin.


Les femmes elles-mêmes continuent, sans s’en apercevoir, à être influencées par cette vision masculine de leur propre sexualité : « C’est le mouvement de son pénis qui doit me procurer du plaisir », dit l’une d’entre elles. « L’idée qu’il suffit de “se laisser aller” pendant le coït pour avoir des orgasmes est évidemment fondée sur la notion fausse que l’orgasme nous vient automatiquement, grâce aux mouvements du pénis », commente Shere Hite.

La féministe continue de militer pour l’égalité des plaisirs dans le sexe. Pour elle, c’est un combat qui ne peut que profiter aux hommes. D’autant que, dans la durée, les femmes choisissent le mari (ou l’amant) qui leur fait le mieux l’amour, celui qui sait leur donner du plaisir.

Comme l’exprime magnifiquement une femme interrogée : « Le fait qu’il prenne plaisir à tout ça en dit long sur sa conception généreuse de la vie. » Près de trois décennies plus tard, Shere Hite persiste dans sa première analyse : « Notre définition de l’amour physique appartient à un monde passé. Le scénario sexuel présenté aux hommes comme aux femmes (ce que nous devons ressentir, ce que nous sommes censées désirer) est trop normatif. »

En lisant ce rapport, on est passionné par la qualité humaine de ces témoignages émouvants, directs, et jamais vulgaires. On y parle d’orgasme, de masturbation, de caresses, de sexe après 40 ans, d’homosexualité, de révolution sexuelle… Tout cela franchement et sans tabou. Et surtout, sans souci de conformité. Près de six cents pages pour nous convaincre que toutes les femmes sont différentes et qu’elles sont toutes normales.

Qui est Shere Hite ?

Américaine, chercheur, elle est professeur à la Nihon University, au Japon, où elle dirige le Hite Research, organisme de recherche sur les questions de sexualité et d’éthique. Elle a débuté sa première enquête il y a une trentaine d’années, alors qu’elle était encore étudiante en histoire. Avec trente-cinq millions d’exemplaires vendus, son “Rapport” est un ouvrage de référence en matière de sexualité humaine. Il existe par ailleurs un autre “Rapport Hite” sur la sexualité masculine.