[Livre] La vie sexuelle des enfants ? Tout ce qu’on aimerait sans doute savoir…

Publié le 3 janvier 2017 dans la catégorie Livres

Publicité

Il s’agit d’un sujet qui rend la plupart des gens inconfortables : la sexualité des enfants. Pourtant, on sait que l’éducation sexuelle est importante. Elle peut prévenir, entre autres, les abus. Alors pourquoi ce tabou ?

Bien qu’on sache que la sexualité est naturelle, il n’est pourtant pas toujours aisé d’en parler ouvertement : ceci est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit spécifiquement de la sexualité des enfants. En fait, la plupart des gens croient même que les enfants n’ont pas de sexualité, cette dernière n’arrivant qu’à l’âge de la puberté. Et pourtant…

Des êtres sexuellement actifs

Professeur de psychologie au collège Marie-Victorin, Patrick Doucet vient tout juste de publier aux éditions Liber un ouvrage fort pertinent, qui vient bousculer plusieurs idées reçues, notamment la croyance qui veut que « les enfants normaux et bien élevés ne sont naturellement intéressés d’aucune façon par quelque activité sexuelle que ce soit jusqu’à ce qu’ils parviennent à la puberté ». En effet, en s’appuyant sur plusieurs observations et divers ouvrages, certains datant même d’il y a plus de cent ans, le livre La vie sexuelle des enfants ? nous apprend entre autres que les enfants, se masturbent, peuvent s’adonner à des jeux sexuels et arrivent, parfois, à avoir des orgasmes. On y apprend surtout que tout ceci n’est pas un problème, et que ce n’est pas la faute de la pornographie ou des « moeurs décadentes de notre société ».

Normalité

En effet, on relate diverses histoires, certaines, datant d’il y a plus de cent ans (le psychiatre austro-hongrois Richard von Krafft-Ebing en rapportait dans ses écrits). De tout temps donc, l’enfant s’est adonné à certaines pratiques sexuelles, en explorant et en stimulant des zones érogènes, et ce, peu importe sa culture. Bien entendu, selon celle-ci et l’éducation sexuelle, les rapports de l’enfant à la sexualité peuvent changer.

« La plupart des parents ne souhaitent probablement pas que leurs enfants s’adonnent à de pareilles activités », note Patrick Doucet, qui soutient par ailleurs qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter : ces pratiques sont en quelque sorte « normales » et demeurent inoffensives, dans la mesure bien sûr où elles ne sont pas forcées à l’enfant. En outre, ce ne sont pas tous les enfants qui s’intéressent à ces jeux, et là encore, pas de raison de s’inquiéter, puisqu’il n’y a pas de norme. « Les expériences sexuelles varient énormément d’un enfant à l’autre », dit l’auteur.

Pour une éducation sexuelle décomplexée

On a beau se dire ouvert, il n’est pas toujours facile de savoir comment agir… « La sexualité des enfants suscite encore aujourd’hui un malaise certain », explique Patrick Doucet, qui déplore que les questions sexuelles soient source de malaise. « Curieusement, les enfants et les adolescents assistent à la télé ou au cinéma à des milliers de meurtres, tandis que nous veillons beaucoup plus scrupuleusement à ce qu’ils ne voient aucune représentation de ces activités sexuelles auxquelles ils se livreront tôt ou tard. » C’est pourquoi il faut, selon lui, répondre honnêtement aux questions des enfants sur la sexualité, sans les brusquer. « Plutôt que d’enseigner une attitude ou un malaise que l’enfant devra corriger quelques années plus tard, est-il aussi inconvenant que nous sommes disposés à le croire d’enseigner tranquillement aux enfants une attitude plus positive qu’ils développeront progressivement ? » se demande M. Doucet.

Une chose est certaine : la lecture de l’ouvrage de Patrick Doucet pose de grandes questions, mais permet, surtout, de lever le voile sur un sujet qui ne devrait pas être secret.

À lire : La vie sexuelle des enfants ? Tout ce qu’on aimerait sans doute savoir, mais qu’on ne souhaite peut-être pas entendre, de Patrick Doucet, aux Éditions Liber, 178 pages, ISBN 978-2-89578-535-4, 22$.