L’eyeball licking, un jeu sexuel qui pique les yeux

Publié le 4 juillet 2013 dans la catégorie International

Dossiers : , , ,
Publicité
Source : dh.be

Les Japonais sont connus pour avoir des pratiques sexuelles quelque peu hors-normes. La dernière en date ? Lécher les globes oculaires de leur partenaire.

Interrogée par le Huffington Post américain, Elektrika Energias, une étudiante de l’Université des Isles Vierges des Etats-unis, raconte son ressenti: « J’aime ça parce que c’est excitant, comme sucer les orteils. Ça me fait des picotements. »

Cette étrange pratique, relayée par nos confrères de La Libre, s’est étendue aux cours de récréation, ce qui inquiète les enseignants nippons. Selon The Japan Crush, les élèves sont en effet de plus en plus nombreux à venir en classe un patch sur l’œil pour cacher une vilaine infection.

Au site Naver Natome, un professeur de jeunes âgés de 12 ans à peine révèle qu’un tiers d’entre eux ont déjà testé l' »eyeball licking ». Il en a d’ailleurs déjà pris sur le fait.

Cité par le Huffington Post, l’ophtalmologiste David Granet assure que cette pratique, aussi appelée oculolinctus, n’est pas sans risque. « Il y a des stries sur la langue qui peuvent causer une abrasion de la cornée », explique-t-il. Si la conjonctivite est l’infection qui guette le plus les amoureux, l’herpès peut aussi être de la partie, met en garde David Najafin, un autre médecin. Il suffit pour cela que la personne léchant l’œil en ait sur la bouche.

« Les bactéries dans la bouche n’ont rien à voir avec celles présentes sur le globe oculaire, ce qui explique pourquoi nous recommandons aux gens de ne pas lécher leurs lentilles de contact pour les humidifier, » assure quant à lui le porte-parole de l’American Academy of Ophtalmology Phillip Rizzuto.

Mais toutes ces mises en garde suffiront-elles à stopper l’épidémie?