La taille et le poids influenceraient le nombre de partenaires sexuels

Publié le 22 octobre 2015 dans la catégorie Actualités

Dossiers : , ,
Publicité

Source : France Soir

Des chercheurs de la Chapman University 1 en Californie (États-Unis) ont cherché à savoir si la taille et l’indice de masse corporelle jouaient sur le nombre de partenaires sexuels des hommes et des femmes au cours de leur vie.

L’étude américaine a montré que les hommes de taille moyenne à très grands ont une à trois fois plus de partenaires sexuels que ceux qui sont plus petits. Les chercheurs ont également souligné que le poids est lui aussi un indicateur concluant.

Pour aurriver à ces résultats, les scientifiques ont mené une enquête sur 60.058 volontaires hétérosexuels, dont 52% d’hommes et 48% de femmes, âgés en moyenne de 37 ans, les chercheurs ont intégré différents critères dont la taille, le niveau d’éducation, l’âge et l’indice de masse corporelle (IMC) comme indicateurs principaux dans l’histoire sexuelle personnelle de chacun.

Les résultats, publiés le 30 septembre dans la revue Evolutionary Psychology, indiquent que les participants âgés de 30 à 44 ans avaient eu en moyenne 8 partenaires depuis le début de leur vie sexuelle. Pour 58% des hommes et 56% des femmes volontaires indiquaient en avoir plus de 5, tandis que pour 29% des hommes et 23% des femmes, ce nombre s’élevait à plus de 14.

Les hommes de petite taille ont rapporté avoir eu moins de 5 partenaires sexuels. Au contraire, ceux de grande taille en déclaraient 1 à 3 fois plus que leurs pairs masculins plus petits.

« Ces résultats indiquent que la taille est un critère pertinent sur le marché de l’accouplement« , a expliqué David Frederick, l’un des auteurs de l’étude. Les scientifiques en ont donc déduit que la taille d’une personne jouait un rôle dans la séduction, les femmes sont souvent attirées par des hommes bien plus grands qu’elles. En ce qui concerne le poids, les résultats de cette enquête sont plutôt surprenants, les personnes présentant un surpoids auraient plus de partenaires sexuels que celles qui souffrent d’une insuffisance pondérale.

Du côté des désirs masculins, le poids des femmes a aussi son importance. Les femmes ayant une corpulence dans la normale ou élevée plaisent plus aux hommes, ou du moins ont le plus de relations sexuelles que les femmes maigres. Et contrairement aux hommes, la taille des femmes n’influence pas leurs amants.

Si l’amour est aveugle, le désir, lui, ne l’est visiblement pas.

Notes:

  1. David A. Frederick and Brooke N. Jenkins. Height and Body Mass on the Mating Market: Associations With Number of Sex Partners and Extra-Pair Sex Among Heterosexual Men and Women Aged 18–65 Evol Psychol September 2015 13: 1474704915604563, first published on September 18, 2015 doi:10.1177/1474704915604563