La réponse sexuelle féminine

Publié le 28 mai 2015 dans la catégorie Formation

Dossiers : , , , , , ,
Publicité

Les premiers scientifiques à avoir étudié par le biais d’observations les comportements sexuels sont le Dr William Masters et la psychologue Virginia Johnson dans les années 1960.

Master Johnson

Virginia Johnson (à gauche) et William Masters (à droite)

Il ont décrit quatre phases interactives lors d’un rapport sexuel chez une femme, qu’ils ont appelé réponse sexuelle :

  1. La phase d’excitation qui est caractérisé par les réponses physiologiques suivantes : Lubrification, vasocongestion des lèvres, érection clitoridienne
  2. Une phase plateau dans lequel va se produire au niveau du vagin une vasocongestion avec une diminution de son diamètre, une augmentation de pression intra vaginale et un allongement
  3. Un orgasme (pas systématique) avec possibilité d’en avoir un suivant
  4. La phase de résolution, qui pour les femmes est beaucoup plus lente que pour l’homme.
n-reponse sexuelle femme - Masters & Johnston

Réponse sexuelle chez la femme – Masters & Johnston

Selon Master & Johnson, la réaction sexuelle est faite en quatre phases mais en fait il y en a une indispensable dans le couple avant de commencer le rapport qui est le désir. Cette phase décrite 10 ans plus tard par Helen KAPLAN est distincte des autres phases de la réponse sexuelle. Elle précède l’excitation tout en étant à la base de toutes les autres phases.

  • Le désir sexuel peut être spontané, déclenché par des stimulations internes ou au contraire provoqué, déclenché par des stimulations externes.
  • Il existe des facteurs incitateurs du désir sexuel qui peuvent être hormonaux (testostérone, oestrogènes) ou psychiques (attirance, sentiment amoureux, fantasmes)
  • Il existe des facteurs suppresseurs du désir sexuel comme la dépression, les pensées négatives etc.

Pour en savoir plus :