La libido n’existerait pas pour certains chercheurs

Publié le 24 mai 2015 dans la catégorie Actualités

Dossiers : ,
Publicité

Source : Au Féminin, New Scientist

Le thème de la libido revient souvent en Une de l’actualité. Aujourd’hui, c’est parce qu’elle est totalement remise en cause. En effet, pour quelques scientifiques, ce concept serait confondu avec un « désir spontané » qui serait majoritairement expérimenté par les hommes.

Très régulièrement, les médias donnent des astuces pour booster la libido. Des sujets récurrents qui, selon quelques chercheurs, seraient peut-être dépassés. Parmi eux, on note Emily Nagoski, docteur dans les comportements de santé. Dans une récente interview au magazine New Scientist, cette dernière a expliqué que ce que l’on appelle la libido, n’est qu’un « désir spontané ». « Si le sexe est une pulsion, alors le désir est spontané, comme la faim. Quand on voit une personne sexy, ou qu’on a une pensée de ce type, cela active une envie irrésistible de sexe. C’est le ‘désir spontané’ », a-t-elle affirmé. Un sentiment qu’elle oppose au désir qui est provoqué par une stimulation du partenaire sexuel, « comme des baisers dans le cou » par exemple.

Selon elle, ce « désir spontané » ne serait pas présent de la même manière chez les deux sexes. « A peu près 70% des hommes ont un désir spontané quand 10 à 20% des femmes en ont un comme désir primaire », a déclaré Emily Nagoski. Ainsi, pour elle, c’est à cause des hommes que les femmes se sentiraient obligées d’avoir une « libido », qui est en fait du « désir spontané ».

Malgré tout, pour la scientifique, cette différence remarquable ne serait pas un problème pour l’humain : « Le désir spontané est très amusant. Mais ce n’est pas important de ne pas l’avoir expérimenté. Il n’est pas nécessaire pour le plaisir. Est-il plus important que les gens aient très envie de sexe ou qu’ils apprécient leur relation ? Le meilleur moyen de faire un cauchemar de votre vie sexuelle est réellement de croire que la manière dont on expérimente le désir est anormal ».

En savoir plus sur la libido