L’amour après 60 ans ? Oui, mais le sexe aussi !

Publié le 8 septembre 2015 dans la catégorie Actualités

Dossiers : ,
Publicité

Source : MYTF1News

Selon une étude, 96% des célibataires de plus de 60 ans souhaitent retomber amoureux. Pour 55% d’entre eux, cette relation amoureuse n’est pas envisageable sans sexe, surtout que 30% estiment que le sexe s’améliore avec l’âge. 

 

« Longtemps, les sociétés occidentales ont associé la sexualité à la jeunesse et à la reproduction« , explique Salama Marine, psychologue pour les sites de rencontre eDarling.fr et Elite Rencontre. Mais, au fil du temps, cette idée fixe a évolué : si la vie sexuelle des seniors a toujours existé, les « papy-boomers » en parlent plus librement aujourd’hui. Elite Rencontre vient de publier une étuderéalisée auprès de 390 célibataires de plus de 60 ans afin d’en savoir plus sur leur vision de l’amour et leur rapport à la sexualité. Pour 55% d’entre eux, une relation amoureuse sans sexe n’est pas envisageable, surtout que 30% estiment que le sexe s’améliore avec l’âge.

Oui à l’amour, non au mariage

Faire la cour ou se faire désirer pendant une certaine durée est complètement désuet. Premier ou troisième rendez-vous : 75% des sondés révèlent ne pas avoir de règle stricte pour une relation sexuelle; tout dépendrait de la personne avec qui ils sont. Seuls 18% préfèrent attendre au moins trois rencontres avant de devenir plus intimes.

Quant aux sextoys et autres accessoires sexuels ? 18% en utilisent régulièrement et 34% se déclarent « plutôt ouverts et prêts à essayer un de ces objets », selon l’étude.

Malgré leurs différentes expériences ou déceptions amoureuses, les seniors restent de grands romantiques! Près de sept célibataires sur dix soutiennent qu’un coup de foudre est encore possible après 60 ans et 96% assurent vouloir retomber amoureux. Par contre, 66% n’ont aucune envie d’épouser leur futur(e) partenaire. « Ce nombre augmente surtout parmi les personnes qui ont déjà été mariées« , révèle la psychologue Salama Marine : pour 87% d’entre elles, le mariage n’est pas considéré comme une option envisageable.