Les hommes qui font le ménage sont plus épanouis sexuellement

Publié le 6 février 2016 dans la catégorie Revue de la littérature

Dossiers : , , ,
Publicité
Homme repassage ménage

Source : PourquoiDocteur.fr

D’après des chercheurs de l’université d’Alberta 1, les couples qui se répartissent équitablement les corvées ménagères sont plus épanouis dans leur vie sexuelle. Ils ont des rapports plus fréquents, et plus satisfaisants.

Tout est parti du fait que le Dr Matt Johnson, un expert de la thérapie des couples, n’arrivait pas à croire les résultats d’une précédente étude, parue en 2012. Celle-ci soulignait que les hommes qui pratiquaient des tâches domestiques jugées « féminines » comme la vaisselle ou la lessive, avaient moins de rapports avec leurs partenaires. Le médecin a donc décidé de mener ses propres recherches pour comprendre le lien entre travaux ménagers et vie sexuelle.

Pour cela, le Dr Johnson s’est penché sur une étude allemande 2, qui avait suivi pendant cinq ans les habitudes de 1 338 couples. D’après ses analyses, le fait pour les hommes de pratiquer une grande quantité de tâches ménagères différentes n’a pas d’impact sur la vie sexuelle.

En revanche, la répartition de ces tâches pèse sur la performance du couple entre les draps. Le chercheur explique que si l’homme a l’impression de contribuer de manière équitable aux corvées, et si celles-ci sont bien reparties au sein du couple, la vie sexuelle n’en paraissait que meilleure, aux hommes comme aux femmes.

Comme le souligne le rapport : « refuser de participer aux tâches ménagères provoque des conflits dans le couple et l’insatisfaction des épouses ». Ainsi, les hommes faisant le ménage sont tout simplement mieux vus par leurs partenaires, qui les trouvent d’autant plus désirables. « Dans chaque relation, la répartition des travaux ménagers signifie quelque chose de spécial, basé que la relation du couple, sur la propre attente des partenaires vis-à-vis de ce qui doit être fait » explique le Dr. Matt Johnson.

Il estime que ces résultats constituent des pistes de réflexion pour les couples, afin d’améliorer leur relation et de mieux organiser la vie quotidienne. Insister sur l’égalité au sein du couple peut compenser les effets de la routine qui peut peser sur leur vie sexuelle.

Notes:

  1. Johnson MD, Galambos NL, Anderson JR. Skip the Dishes? Not So Fast! Sex and Housework Revisited. J Fam Psychol. 12 oct 2015;PMID: 26461485
  2. Kornrich S, Brines J, Leupp K. Egalitarianism, Housework, and Sexual Frequency in Marriage. American Sociological Review. 1 févr 2013;78(1):26‑50.doi: 10.1177/0003122412472340