Ejaculation précoce : les hommes en surpoids moins touchés

Publié le 27 novembre 2014 dans la catégorie Actualités, Recherche clinique

Dossiers : , , , ,
Publicité

Source : Egora

Les chercheurs de l’Université Erciyes en Turquie 1 se sont penchés sur le rapport entre l’indice de masse corporelle et la performance sexuelle des hommes. Et le résultat est plutôt inattendu : plus l’indice de masse corporelle augmente, moins le patient risque l’éjaculation précoce. Et, à l’inverse, « Le nombre de patients atteints d’éjaculation précoce est environ deux fois plus important dans le groupe d’hommes de poids moyen », selon ces chercheurs.

Ces scientifiques ont étudié un groupe d’hommes d’âges divers pendant deux ans, afin de mieux connaître les conséquences de l’obésité. « C’est une épidémie mondiale qui contribue à de nombreuses maladies chroniques. L’obésité est associée à la dysfonction érectile, mais la relation entre obésité et éjaculation précoce n’avait pas encore été spécifiquement étudiée. Le but de cette étude était d’évaluer les relations de ces deux conditions », précisent les chercheurs.

Notes:

  1. http://www.nature.com/ijir/journal/v22/n4/abs/ijir201011a.html