Publicité
29% de troubles de la sexualité après un AVC

29% de troubles de la sexualité après un AVC

30 juillet 2014
Dossiers : , , , ,
Des différences significatives entre les patients et ceux qui ne se plaignaient pas de leur sexualité ont été constatées à la fois sur les plans moteur et psychologique. Ils présentaient initialement davantage de lésions cérébrales gauches (70 % versus 30 % ; p < 0,001) et, sur le plan psychologique, avaient des scores plus élevés sur l’échelle HADS – Hospital Anxiety and DepressionScale– (19,7 versus 11,2 ; p < 0,001), d’anxiété (10,0 versus 6,3 ; p < 0,001) et de dépression (8,7 versus 4,8 ; p < 0,001).