Publicité
Les médecins ne parlent pas assez de sexualité avec les adolescents

Les médecins ne parlent pas assez de sexualité avec les adolescents

6 janvier 2014
Dossiers : , ,
Source : http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/-4908.html La discussion entre un ado et son médecin concernant la sexualité dure en moyenne 36 secondes sur une consultation de 22 minutes ! Ce sont des chercheurs de l’école de médecine de l’université Duke, en Caroline du Nord (États-Unis) qui ont publié ces résultats dans la revue Jama Pediatrics. Tout en respectant les conditions de confidentialité, ils « ont enregistré de manière anonyme les conversations de 253 adolescents, âgés de 12 à 17 ans, et de leur médecin lors de leur check-up annuel dans onze centres hospitaliers de Caroline du Nord », explique Jean-Luc Nothias dans le Figaro. [...]

Pourquoi le médecin généraliste doit-il parler de sexualité ?

Pourquoi le médecin généraliste doit-il parler de sexualité ?

1 juin 2013
Dossiers : , ,
Article tiré du cours du Dr Marie CHEVRET avec son aimable autorisation. Parler de sexualité : une nouvelle obligation pour le médecin ? Même si on ne demandera pas a un médecin généraliste d'être forcément un spécialiste en sexologie (sauf si il le désire), tout médecin de famille devrait avoir en tête un certain nombre de choses qu'il n'apprend hélas pas à la Faculté de Médecine : La sexualité est un élément important du bien-être et les dysfonctions sexuelles seront à l'origine d'un mal-être qui pourra avoir un retentissement psychique, physique et social sur l'individu et son partenaire. [...]