Publicité
Les troubles de l’éjaculation

Les troubles de l’éjaculation

11 octobre 2013
Dossiers : , , , , , , ,
L’homme est naturellement programmé pour éjaculer rapidement, mais avec la maîtrise sexuelle et l’expérience, il peut « durer » plus longtemps. 1% des hommes éjaculent avant la pénétration (éjaculation prématurée) et, à l’opposé, 2% mettent tellement longtemps à venir qu’ils n’éjaculent jamais (anéjaculation). 
La majorité des éjaculateurs précoces atteignent l’orgasme en moins d’une minute, voire moins de 30 secondes. Pour les hommes qui ne souffrent pas de troubles de l’éjaculation, l’orgasme est atteint en 2 à 5 minutes après la pénétration et 8% durent 8 à 10 minutes ou plus avant d’atteindre l’orgasme.


Le Priligy contre l’éjaculation précoce, plus dangereux qu’utile ?

Le Priligy contre l’éjaculation précoce, plus dangereux qu’utile ?

7 juin 2013
Dossiers : , , ,
Alors que le Priligy, premier traitement pour soigner l’éjaculation précoce, vient d’accéder au marché depuis le mois de mai, des critiques s’élèvent déjà contre lui. Il serait en effet potentiellement plus dangereux qu’utile. Mais les avis divergent. Source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/le-priligy-contre-lejaculation-precoce-plus-dangereux-quutile_46640/ Depuis le mois de mai 2013, la dapoxétine, commercialisée en France sous le nom de Priligy par les laboratoires Menarini, constitue le tout premier médicament pour traiter l’éjaculation précoce. Son autorisation de mise sur le marché (AMM) fait déjà l’objet de vives critiques. Mais certains spécialistes, comme Béatrice Cuzin, estiment toutefois qu’il s’agit « d’une avancée ». [...]

L’éjaculation précoce : un sujet de préoccupation fréquent mais toujours aussi tabou

L’éjaculation précoce : un sujet de préoccupation fréquent mais toujours aussi tabou

31 mai 2013
Dossiers : , ,
L'éjaculation précoce est le premier motif de consultation chez les sexologues, devant l'impuissance. Une enquête menée par l'institut Opinion Way auprès de 1 500 personnes et de 300 médecins confirme la fréquence de ce trouble sexuel. Dans ce sondage, un homme sur deux dit avoir déjà été confronté à des éjaculations précoces et un sur trois de manière chronique. Or, seule la moitié des éjaculateurs précoces ose aborder le sujet avec leur partenaire. Et encore moins avec un praticien, même si 92 % des généralistes interrogés se déclarent prêts à évoquer cette question en consultation. [...]

Ces médicaments qui nuisent à la sexualité

Ces médicaments qui nuisent à la sexualité

16 mai 2013
Dossiers : ,
Le Point , Le Parisien , Le Nouvel Observateur      Anne Jeanblanc remarque dans Le Point que « si le rapport du congrès de l'Association française d'urologie est consacré, cette année, à la médecine sexuelle, c'est parce que ces spécialistes manquent de culture en la matière et qu'il n'est pas toujours aisé pour les médecins de parler de la sexualité, surtout en l'absence de formation (ce sujet n'est abordé dans le cursus des études de médecine que depuis peu) ». [...]