Accueil Blog d'un sexologue » Articles sur le thème cancer
Des éjaculations fréquentes protègeraient du cancer de la prostate

Des éjaculations fréquentes protègeraient du cancer de la prostate

21 avril 2016
Dossiers : , ,
L’an dernier, au congrès de l’Association américaine d’urologie (AUA), une communication avait fait sensation en révélant que les hommes ayant la fréquence mensuelle d’éjaculations la plus élevée étaient ceux exposés au plus faible risque de cancer de la prostate. Cette étude vient d’être publiée dans la revue European Urology.

Une greffe de cellules souches pour soigner les troubles de l’érection

Une greffe de cellules souches pour soigner les troubles de l’érection

1 mars 2016
Dossiers : , ,
Source : Le Quotidien du Médecin. Des chercheurs ont injecté dans le corps caverneux de patients des cellules souches prélevées dans leur propre moelle osseuse, afin de réparer les lésions cellulaires péniennes causées par la prostatectomie radicale.

Cancers liés au sexe oral : les hommes plus touchés que les femmes

Cancers liés au sexe oral : les hommes plus touchés que les femmes

18 février 2016
Dossiers : , , ,
Les hommes sont deux fois plus touchés que les femmes par le cancer de la gorge et de la bouche lié à une infection par un papillomavirus (HPV) qui résulte de la fréquence de rapports sexuels bucco-génitaux, selon une étude américain.

Campagne de dons pour la prévention du Papillomavirus

Campagne de dons pour la prévention du Papillomavirus

17 février 2016
Dossiers : , ,
L'association 1000 femmes, 1000 vies fait appel à la générosité pour pouvoir poursuivre ses missions d’accompagnement des patientes atteintes du cancer du col de l'utérus, de partage d'informations sur la maladie et de sensibilisation des autorités publiques, en lançant sa première campagne de crowdfunding.

Traitements de la dysfonction érectile après prostatectomie : bénéfiques ou dangereux ?

Traitements de la dysfonction érectile après prostatectomie : bénéfiques ou dangereux ?

1 septembre 2015
Dossiers : , , , ,
Source : Medscape Changement de perspective sur les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE-5) administrés pour le traitement de la dysfonction érectile (DE) : ces traitements, qu’un nombre croissant de données expérimentales faisaient classer comme antitumoral – au point que leur utilisation en oncologie était envisagée – pourrait au contraire favoriser le développement tumoral
Lire la suite