Dormir nu améliorerait la qualité du sperme

Publié le 3 novembre 2015 dans la catégorie Actualités

Dossiers : , , , , ,
Publicité

Source : Le Parisien

Rien de mieux que la tenue d’Adam, associée au port du boxer la journée, pour améliorer la qualité du sperme de l’homme et ainsi augmenter sa fertilité, selon une étude américaine 1 présentée à la réunion annuelle de l’American Society for Reproductive Medicine de Baltimore qui se déroule du 17 au 21 octobre.

Ses résultats montrent que des sous-vêtements trop serrés peuvent endommager la qualité du sperme et réduire les chances de reproduction.

Pour parvenir à de telles conclusions, l’équipe de chercheurs a suivi 500 hommes durant 12 mois étudiant leurs choix de sous-vêtements la journée et la nuit et enregistrant les données issues de la qualité de leur sperme.

Ils ont découvert que ceux qui portaient des boxers durant la journée et dormaient nus avaient un risque décru de 25% de fragmentation de l’ADN dans leur sperme, pouvant endommager la qualité de leur sperme, par rapport aux hommes ayant l’habitude de porter et dormir avec des sous-vêtements plus serrés de type caleçons ou slips.

« Parmi les hommes dans la population globale planifiant une grossesse, les différents types de sous-vêtements portés le jour et au lit sont associés à la fertilité du sperme », analyse le Dr Katherine Sapra, auteure principale de cette étude. « Une exposition réduite au lit diminue la fragmentation de l’ADN et de meilleurs paramètres de qualité peuvent être observés chez les hommes qui portent des boxers la journée et rien la nuit ».

Les hommes qui souhaitent mettre toutes les chances de leur côté pour concevoir un bébé devraient donc prendre en compte ce fait, souligne cette étude, qui ajoute néanmoins que des recherches supplémentaires restent nécessaires.

De précédentes études ont déjà montré que trop de compression et trop de chaleur dans les testicules nuisaient à la fertilité en détruisant une partie des cellules du sperme.

Mais il s’agit bien de la première étude à mettre en lien les habitudes d’habillement, de jour et comme de nuit, et la qualité du sperme.

L’Institut national de veille sanitaire (InVS) a conclu une vaste enquête entre 1989 et 2006, publiée le 5 décembre 2012 dans la revue Human Reproduction, montrant que la quantité de spermatozoides aurait diminué de 30% en France et que la concentration spermatique était en baisse de 2% chaque année. Parallèlement, la morphologie des spermatozoïdes serait de plus en plus atypique.

En Grande-Bretagne, 40% des hommes dormiraient nus selon un sondage publié en 2014 pour la marque de textile Cotton USA et 57% de ces hommes se disaient par ailleurs satisfaits en ménage.

Notes:

  1. 2015 American Society of Reproductive Medicine Annual Meeting, Baltimore, MD. Sapra KJ, Eisenberg ML, Kim S, Chen Z, Buck Louis GM. “Male underwear and semen quality in a population-based preconception cohort”