Trichomonas Vaginalis et sexualité

Dr Fatima YASSIR-ORIA
CIDDIST – Hôpital Édouard Heriot & Croix Rousse
Service de Dermatologie – Centre Hospitalier Lyon Sud
Cours du vendredi 7 février 2014 à 10h30

Publicité

V – TRICHOMONAS VAGINALIS

 

Morphologie caractéristique de trichonomas vaginalis

Morphologie caractéristique de trichonomas vaginalis

Epidémiologie

  • Trichomonas vaginalis est un protozoaire flagellé, mobile extracellulaire et anaérobie.
  • Incubation de 4 à 28 jours.
  • Prévalence sous estimée car insuffisamment recherchée (manque de techniques spécifiques).
  • Le taux de transmission sexuelle est très élevé (80 %).
  • Selon l’OMS c’est la plus fréquente des IST dans le monde.
  • Chez la femme le trichomonas est favorisé le plus souvent par le déséquilibre en œstrogènes. Il est fréquemment associé aux vaginoses.

Clinique

Chez l’homme

  • Asymptomatique dans 90% des cas, fréquente chez les sujets plus âgés.
  • Urétrite discrète avec parfois un léger suintement +/- goutte matinale.
  • Balanite +/- inflammatoire.

Chez la femme

  • Les formes subaiguës (60 à 70 %) :
    • Vaginite et leucorrhées +/- abondantes, jaunes ou vertes parfois spumeuses.
    • A la colposcopie : colpite focale sans cervicite.

 

Cervicite à Trichomonas

Cervicite à Trichomonas

  • Les formes aiguës (10 %) :
    • Leucorrhées très abondantes +++, mousseuses et aérées, jaunâtres, blanchâtres ou verdâtres avec une odeur de plâtre frais et cervicite.
    • Prurit intense  +/- dyspareunie.
    • Signes urinaires (cystalgies, brûlures, pollakiurie…)

 

Diagnostic

Culture bactériologique mais c‘est une bactérie difficile à mettre en culture car très fragile. Des techniques type PCR sont en cours d’étude. L’idéal serait de mettre au microscope immédiatement le prélèvement et voir les protozoaires flagellés.
L’odeur est également caractéristique (poisson pourri) : dans les formes aiguës les femmes viennent car elles n’arrivent plus elles mêmes à supporter la mauvaise odeur.
Si on a une infection avec une odeur caractéristique et que le prélèvement revient négatif c’est probablement un trichomonas mais il a été détruit pendant le transport d’où la culture négative.

Traitement

Le traitement ne peut avoir sa totale utilité seulement si le ou les partenaires sont traités et si les autres IST sont recherchées. Il repose sur les NITROMIDAZOLES (à répéter en cas d’échec) :
  • Métronidazole FLAGYL® 500 mg : 4 comprimés à 500 mg en dose unique soit 2 g ou 500 mg 2/J pdt 7/J 1
  • Tinidazole FASIGYNE® 500 mg : 4 comprimés à 500 mg en dose unique soit 2 g  2
  • Secnidazole SECNOL® 2 g : 1 sachet en prise unique 3
Les traitements locaux ne sont pas systématiques mais peuvent être proposés :
  • Métronidazole 500 mg ovules pendant 10 jours 4
  • Colposeptine® comprimé vaginal (chlorquinaldol 200 mg + Promestriène 10 mg) traitement réparateur de la flore vaginale 5
  • Polygynax® capsules vaginales (Néomycine, Polymyxine B, Nystatine) 6

 

BIBLIOGRAPHIE

  1. FLAGYL® : 3,71€ les 20 comprimés de 250 mg
  2. FASIGYNE : 4,09€ les 4 cp tarif sécu
  3. SECNOL : 8,08€ tarif sécu
  4. Metronidazole : 3,22€ les 10 ovules remboursé sécu
  5. Colposeptine® : 5€ non remboursé sécu
  6. Polygynax® : 3,51€ les 6 capsules remboursé sécu

Laisser un commentaire