Donovatose, chancre mou et sexualité

Dr Fatima YASSIR-ORIA
CIDDIST – Hôpital Édouard Heriot & Croix Rousse
Service de Dermatologie – Centre Hospitalier Lyon Sud
Cours du vendredi 7 février 2014 à 10h30

← Page précédente : Gale et morpions

Publicité

XIV – LES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES RARES

 La Donovanose

  • Cette maladie est dûe à la bactérie Klebsiella granulomatis.
  • Incubation 30 à 40 jours.
  • Ulcération unique ou multiple surélevée en plateau, rouge vif, indolore, associée à des granulomes cutanés avec bords en margelle de puits, taille assez grande : 1 à 4 cm. Absence d’adénopathie.
  • Diagnostic par examen direct du prélèvement pour visualiser les corps de Donovan, ou par frottis ou biopsie avec coloration. Culture difficile.
  • Évolution lente vers la mutilation des OGE et la stase lymphatique.
  • Traitement : Azithromycine ou Erythromycine ou Fluoroquinolones 3 semaines.
Donovanose du penis

Donovanose du penis

Granulome inguinal

Granulome inguinal

 

Chancre mou

  • Dû à Haemophilus ducreyi (bacille de Ducrey).
  • Incubation courte 3 à 7 jours.
  • Endémique en Afrique noire, Asie et Amérique latine. Contamination volontiers tropicale ou liée à la prostitution.
  • Ulcération profonde à type de chancre inflammatoire > 1 cm, non induré, profond, sale et douloureux. Adénopathie inflammatoire dans 50% des cas apparaissant 8 jours plus tard à l’aine en bubon, fluctuante et se fistulisant à la peau si on ne les soigne pas rapidement. On peut voir aussi des ulcérations à distance du chancre primaire, un phimosis et une perte de substance cutanée (ulcère phagédénique)
  • Co-infection par la syphilis fréquente (10 % des cas) 1
  • Confirmation diagnostique : examen direct du frottis du chancre ou des ulcérations puis mise en culture, PCR. Rechercher particulièrement une syphilis et un VIH associés.
  • Traitement : Ceftriaxone 1g IM ou azithromycine 1g prise unique ou erythromycine 2g/jour pendant 7 jours ou ciprofloxacine 500 mg x2/j pendant 3 jours.
Adénopathies inguinales bilatérales dues à Haemophilus ducreyi.

Adénopathies inguinales bilatérales dues à Haemophilus ducreyi.

 

Livres pour aller plus loin

Les maladies sexuellement transmissibles - Michel Janier, Collectif

Les maladies sexuellement transmissibles
Michel Janier, Collectif

Dermatologie et infections sexuellement transmissibles - Jean-Hilaire Saurat, Jean-Marie Lachapelle, Dan Lipsker, Luc Thomas

Dermatologie et infections sexuellement transmissibles (1152 pages)
Jean-Hilaire Saurat, Jean-Marie Lachapelle, Dan Lipsker, Luc Thomas

BIBLIOGRAPHIE

  1. E. CAUMES, M. JANIER, N. DUPIN et al. Ann Dermatol Venereol2006;133:2S31-2

Laisser un commentaire