La caféine entrainerait une diminution des troubles de l’érection

Publié le 30 mai 2015 dans la catégorie Actualités, Recherche clinique

Dossiers : ,
Publicité

Source : EndoScoop

D’après une étude menée par l’Université des Sciences du Texas, les hommes qui boivent 2 à 3 tasses de café par jour sont moins susceptibles de connaitre des troubles de l’érection 1.
Le journal Le Parisien explique que « les hommes ayant consommé entre 85 et 170 milligrammes de caféine par jour ont 42% de chance en moins de souffrir d’impuissance. Les résultats de cette étude se sont également avérés probants dans le cas d’hommes obèses, en surpoids, ou souffrant d’hypertension. Les hommes diabétiques constituent cependant une exception, cette maladie favorisant les troubles de l’érection ».
Le Parisien rappelle que « la caféine se trouve dans le café, le thé, les sodas ainsi que les boissons énergétiques », et indique que « la consommation de ces boissons entrainerait une augmentation de l’afflux sanguin dans le pénis ».
Sciences et Avenir relaie également cette étude qui « s’est portée sur 3724 hommes âgés de plus de 20 ans issus de la cohorte National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) et ne présentant aucune pathologie pouvant directement influencer la capacité érectile ».
« Ces derniers ont été répartis en cinq groupes en fonction de leur consommation de café (Gr 1 : 0 à 7 mg par jour de caféine ; Gr 2 : 8 à 84 mg/j ; Gr 3 : 85 à 170 mg/j ; Gr 4 : 171 à 303 mg/j ; Gr 5 : 304 à 700 mg/j). L’évaluation des troubles de l’érection a été réalisée sur la base d’un questionnaire anonymisé dans lequel les participants devaient se déclarer « toujours », « presque toujours », « habituellement », « parfois » ou « jamais » capable d’avoir des relations sexuelles », précise Sciences et Avenir.
Le magazine note que « les groupes 3 et 4, qui consommaient beaucoup de café, ont présenté un risque respectivement diminué de 42% et 39%. Pour les auteurs, « la caféine amorce une série d’effets pharmacologiques menant à une relaxation des corps caverneux du pénis pouvant sensiblement améliorer la dysfonction érectile » en facilitant l’afflux sanguin responsable de l’érection ».
Sciences et Avenir souligne cependant que « d’autres études [sont] nécessaires avant de pouvoir confirmer si – et comment – le café pourrait bel et bien aider à rester vigoureux. A noter que trop de petit noir n’a pas le même effet bénéfique : dans le groupe 5 (comme dans le groupe 2 d’ailleurs), le risque a été réduit mais dans une proportion jugée non significative ».
Le magazine relève enfin que « l’objectif des chercheurs était également de croiser ces résultats (association consommation de café/troubles de l’érection) avec les autres facteurs de risques, et notamment le diabète ».
Le Dr David Lopez, principal auteur, indique que « si nous avons vu une réduction de la prévalence des problèmes d’érection chez les hommes obèses, en surpoids ou en hypertension, cela n’a pas été le cas chez les hommes atteints de diabète » de type 2.

Notes:

  1. David S. Lopez, Run Wang, Konstantinos K. Tsilidis, Huirong Zhu, Carrie R. Daniel, Arup Sinha, Steven Canfield. Role of Caffeine Intake on Erectile Dysfunction in US Men: Results from NHANES 2001-2004. Published: April 28, 2015. DOI: 10.1371/journal.pone.0123547