Avoir le même cycle de sommeil que son conjoint rendrait les couples plus heureux

Publié le 22 juin 2014 dans la catégorie Actualités, Recherche clinique

Dossiers : ,
Publicité

Source : http://sommeil.comprendrechoisir.com/article/voir/272532/couple-du-bonheur-de-se-coucher-reveiller-ensemble

D’après une étude de chercheurs américains, la façon dont les couples dorment a une influence sur la qualité de leur relation. Ceux qui passent le même temps dans le lit seraient plus heureux dans leur couple que ceux aux horaires différents.

Selon des chercheurs américains de l’Université de Pittsburgh (Pennsylvanie), la qualité de la relation amoureuse dépendrait aussi de la synchronisation du sommeil. C’est ce que l’on appelle le rythme circadien : s’endormir et se réveiller en même temps.

Et plus un couple va bien, plus il se synchronise

A l’inverse, s’endormir et se réveiller à des moments différents alors qu’on mène une vie à deux nuirait au bonheur. Les chercheurs ont reçu l’aide de 46 couples pour étudier leur cycle de sommeil 10 jours consécutifs pendant que ces derniers étaient amenés à évaluer leur relation. Ainsi, la relation des couples n’ayant pas les mêmes cycles de nuit avait tendance à être davantage perturbée alors que les couples synchrones étaient plus heureux de leur relation.

Les femmes qui passaient au moins 75% de leur temps avec les mêmes cycles de sommeil que leur conjoint étaient les plus satisfaites de leur vie affective. Mais ce phénomène se retrouve aussi dans le sens inverse, à savoir que plus les couples vont bien plus ils ont tendance à naturellement dormir en synchronisation. « La façon dont les couples dorment ensemble influencerait et serait influencée par la façon avec laquelle leur relation fonctionne, conclut le professeur Heather Gun, directrice de l’étude. « Le sommeil des couples mariés ou en vie maritale est davantage synchronisé que le sommeil des individus choisis au hasard. Cela suggère que nos habitudes de sommeil sont régulées en partie par la personne avec qui l’on dort ».