68% des séniors jusqu’à 85 ans ont encore des relations sexuelles

Publié le 14 juillet 2015 dans la catégorie Actualités

Dossiers : ,
Publicité

Source : sudinfo.be

Ce n’est pas parce qu’on attrape des cheveux gris qu’on devient asexué. Pendant longtemps, le sujet a été tabou, les personnes d’un certain âge n’étant plus considérées comme des hommes ou des femmes mais seulement comme des vieux. De plus en plus, sans doute grâce au fait que l’on vit plus longtemps et mieux, la sexualité est reconnue comme faisant partie intégrante du bien-être des seniors.

Ceci étant dit, le problème se pose tout de même pour les personnes en maison de repos. C’est l’objet d’une étude réalisée en 2013 par l’Espace Seniors, des mutualités socialistes Solidaris et a aboutit à l’édition d’une brochure « Intimité et sexualité des seniors en maison de repos ».

Il est évident que la sexualité d’un homme ou d’une femme n’est pas la même à 20 ans qu’à 70. Les changements physiologiques liés à l’âge sont une réalité et peuvent influencer le désir. Mais le besoin d’être caressé, touché et désiré ne disparaît pas pour autant. La sexualité est présente à tous les âges de la vie, elle évolue mais ne cesse pas.

Les hommes plus actifs

Les études montrent que l’activité sexuelle des hommes reste importante, même à 70 ou 80 ans. Entre 57 à 85 ans, 68 % des hommes ont encore des relations sexuelles, et plus de 72 % ont encore un grand intérêt pour le sexe. Contre 43,3 % chez les femmes.